Partagez :)

La chapelle Saint-Vincent date du XVIème siècle. Son architecture est à la fois simple et modeste, sa forme étant celle d’un quadrilatère de treize mètres sur cinq.

Elle est orientée Est-Ouest. La façade Ouest est surmontée d’un clocheton à arcade daté de 1644. Le chœur, tourné vers l’Est, est éclairé par un vitrail moderne représentant Saint-Vincent Ferrier.

A sa construction, elle dépendait de la paroisse de Paramé et n’a été rattachée à celle de Saint-Coulomb qu’au XIXème siècle.

La plupart des chapelles du Pays de Saint-Coulomb sont encloses, c'est-à-dire, intégrées à une propriété, comme la chapelle Sainte-Sophie de la Ville-Bague. La chapelle Saint-Vincent, elle, est appelée « fraisienne ». Une frairie étant une communauté villageoise créée autour d’un Saint Patron, en l’occurrence Saint-Vincent Ferrier, prédicateur du Pays de Saint-Malo qui fut canonisé en 1455.

Elle a été vendue comme bien national en 1795 et, par chance, préservée de la destruction révolutionnaire.



Son dernier chapelain fut le Père Eugène Simon qui officia de 1940 à 1962.

Partagez :)