Partagez :)

Le nom de ce château provient d'une famille éponyme qui est mentionnée au XIIe siècle. Le premier château de Beaufort a été construit sur la hauteur d'une colline contre laquelle s'adosse le château actuel. Il comprenait un donjon carré et quatre tours rondes, le tout encerclé par des douves qui sont encore localisables. Au XIIIe siècle, la famille de Beaufort fait alliance avec celle des Chateaubriand, les ancêtres du célèbre écrivain du début du XIXe siècle. Les bâtiments composant actuellement le château datent du XIXe siècle et ne représentent pas une architecture majeure, comparés à l'histoire du lieu dont il sont chargés. Par son architecture, la partie sud de la chapelle témoigne de l'existence du château au XVIIe siècle. En reconnaissance du don fait par le marquis Gouyon de Beaufort à la fin du XIXe siècle pour la réfection de la charpente de l'église de Roz-Landrieux, le curé de cette paroisse lui a offert une croix en granit du XVIe siècle, actuellement dans la cour du château. Dans les années 1950, le château et ses terres sont cédés à deux communautés successives de religieux qui en font un monastère.

Premier château
Le premier château comportait un donjon carré, ainsi que quatre tours d'angle rondes et précédé d'une cour, le tout entouré de douves que l'on peut encore localiser de nos jours.
Il avait une longueur de 22 mètres sur 9 mètres de large. Il semblerait qu'il aurait pu disparaître au moment des guerres de la Ligue. C'est en effet à cette époque que le château fut pillé et que la plus grande partie des titres et archives de cette famille furent volés. Après la construction du second château, ses bâtiments deviendront des dépendances avec : boulangerie, étables, écuries

Second château
Le second château fut reconstruit, à la fin du XVIe siècle, plus au Nord, au pied de la colline, à proximité de l'étang, à l'emplacement de l'aile sud du château actuel. Son orientation était plein Sud pour sa façade principale, tournant donc le dos à l'étang. Les constructions sont en moellon de granite et les chaînages d'angle, les encadrements des baies, les bandeaux et les corniches en pierre de taille de granite. Les différentes toitures sont couvertes en ardoise.
D'une longueur de 25 mètres, il comportait en sa partie centrale une tour avec un escalier en pierre, desservant ses trois niveaux; rez-de-chaussée, premier étage et grenier. Le rez-de-chaussée comportait une grande salle principale, haute sous plafond dans laquelle se trouvait en l'une de ses extrémités un escalier en bois permettant d'accéder à la grande salle haute du premier étage; une cuisine et un cellier.
Un demi-niveau avant le premier étage était accessible par l'escalier central et desservait deux chambres. Le premier étage comprenait La salle haute accessible par les deux escaliers en ses extrémités et deux chambres hautes par lesquelles on pouvait accéder de la salle haute et de l'escalier central. L'escalier central donnait enfin accès au grenier dans lequel logeaient les domestiques.
Les dépendances du château étaient nombreuses : remises à carrosses, les écuries, le colombier et la chapelle.
Au XVIIe siècle, sera construit un autre bâtiment en retour d'équerre dont la façade sera orientée à l'Est, sur cave et trois niveaux : rez-de-chaussée et un étage et grenier. Cette bâtisse mesurait 21 mètres 50 de long, pour une largeur de près de 8 mètres. Anne de L'Espinay fera construire au Nord de cette bâtisse un pavillon. On pénétrait dans cette aile par un escalier central donnant sur un perron, du fait de la pente du terrain. Dan un axe Nord-Sud nous y trouvions successivement le pavillon, une salle, un salon, une chambre et une remise. L'étage supérieur était réservé aux domestiques.

Des aménagements intérieurs en lambris furent réalisés, au milieu du XVIIIe siècle, certaines ouvertures furent refaites à la demande de Luc Jean Gouyon de Beaufort. Un étage est donné à la partie Sud de l'aile Ouest-Est et la remise est remplacée par un pavillon dans l'esprit de celui situé au Nord du bâtiment. L'entrée est déplacée pour prendre place dans le nouveau pavillon. L'aile Sud est prolongée pour atteindre une longueur de 41 mètres sur une largeur de 9 mètres.
De nouveaux travaux furent réalisés entre 1895 et 1897 par Rochard, entrepreneur d'après des plans réalisés par l'architecte Martenot. En prolongeant les second et troisième étages de l'aile Ouest et en raccourcissant l'aile Sud qui sera terminée par un pavillon. La partie de l'aile Sud fut reprise pour un faire un lieu d'habitation plus conforme aux normes de l'époque.

Partagez :)

Contenu soumis à la licence CC-BY-SA. Source de base : Wikipedia soumis à évolution intéractive.
Proposer une modification ou un complément d'information ? suivez notre formulaire : (en cours)