Partagez :)

 

Ce « logis porche » est élevé à l'intérieur de l'enclos d'un manoir préexistant, à un emplacement inoccupé, ce qui explique son orientation singulière au nord-est.

Au milieu du XVIe siècle, l'ensemble de la cour est encore visible.
Il se compose des écuries, des bâtiments de métayer, du manoir et de ce logis. Celui-ci comporte de nombreuses particularités, comme des traces de plusieurs hourds et, à l'arrière du bâtiment, une coursive en encorbellement conduisant autrefois aux latrines.

L'édifice, dont il n'existe que quelques exemplaires de cette époque en Bretagne, tire sa spécificité de la présence, à l'origine, au premier étage, d'une salle haute à charpente lambrissée apparente.
Ornée d'une cheminée sur le mur gouttereau, cette salle présente en outre la particularité de posséder une tribune reliée aux appartements seigneuriaux et permettant au seigneur des lieux de s'adresser à la compagnie assemblée en contrebas.

Ce logis appartient aux Quédillac avant de passer aux Marot au début du XVIIe siècle.

Le manoir de la Grand'Cour, près de l'église, résidence seigneuriale de la fin du Moyen Âge (circa 1300), de type logis-porche. Il a été acheté par la commune en 1991. Le manoir est classé MH depuis 1993.

Partagez :)

Contenu soumis à la licence CC-BY-SA. Source de base : Wikipedia soumis à évolution intéractive.
Proposer une modification ou un complément d'information ? suivez notre formulaire : (en cours)