Partagez :)

Construit en 1692 sans doute par la famille Robiou propriétaire en 1709. Les intérieurs et les jardins actuels datent des restaurations du début du 20e siècle. Le Lupin peut être considéré comme l'archétype de la malouinière au sens actuel du terme : un logis prolongé par des ailes basses séparant cour et jardin ; le traitement vigoureux de la façade soulignée par des bossages verticaux et un bandeau horizontal ; les grands toits et les cheminées accentuant les masses architecturales.

"Entre la mer et la terre s'étendent des campagnes pélagiennes, frontières indécises des deux éléments" comme l'écrivit Châteaubriand. Pourtant la demeure du Lupin, construite en 1692 par les Robiou dans un tel site, reste, avec ses jardins, isolée de la mer toute proche. Son plan général définit le programme architectural architectural de la "malouinière" au sens actuel du terme : cour et jardin séparés par l'alignement du corps de logis central prolongé de deux ailes basses. Grands toits et cheminées accentuent les masses architecturales. Jardins et intérieurs actuels datent du début de ce siècle. En contrebas du site, le moulin à marée du Lupin est attesté par les archives.

Au centre de la façade, un panneau de bossages en table met l'accent sur la travée axiale : ce traitement vigoureux de l'élévation rappelle les projets de Vauban pour les fortifications de Saint-Malo. De part et d'autre de l'entrée, la présence insistante de la chapelle et du colombier révèle la difficulté d'intégrer à la maison des champs des éléments architecturaux proprement nobiliaires.

Construction de la fin du XVIIe siècle ayant remplacé une maison forte du XVe siècle, siège d'un des baillages du comté du Plessis Bertrand. L'édifice est flanqué de deux ailes plus récentes et agrémenté d'une chapelle et d'un colombier. Le château du Lupin se trouve au milieu d'un jardin à la française. L'intérieur du corps de logis conserve un escalier en bois à gros balustres ainsi que des plafonds à poutres et solives apparentes. Le portail d'entrée se compose d'une grille en fer forgé du XVIIIe siècle, l'édifice présente l'un des plus intéressants modèles de maison des champs malouine restant dans la région.

Visionnez quelques photos de la malouinière du Lupin :

Partagez :)

Contenu soumis à la licence CC-BY-SA. Source de base : Wikipedia soumis à évolution intéractive.
Proposer une modification ou un complément d'information ? suivez notre formulaire : (en cours)