Partagez :)

Désigné à tort comme "moulin de La Richardais" en raison de sa situation et de l'existence antérieure d'un moulin dans la même anse, il se situe en réalité sur la commune de Pleurtuit. Le moulin Neuf ne figure pas dans l'édit du roi consacré aux redevances des moulins de mer de la Rance en 1698, mais il est mentionné en 1702 sur la carte dite de Picot. Il semblerait donc qu'il ait été édifié entre ces deux dates.
Il fut reconstruit en 1807 sur 4 niveaux dans l'anse des rivières, remplaçant progressivement un ancien moulin du Moyen Age  situé sur l'autre rive et dont il ne reste que les pierres du mur de soutènement.

En 1912, la force motrice est fournie par un réservoir à eau de mer mais aussi, lors des jours de morte-eau, par de l'eau douce provenant du ruisseau Saint-Pair qui se déverse dans l'étang et active la turbine hydraulique.
En 1936, cette dernière est de type Lacroix et développe 35 ch avec une hauteur moyenne de chute de 8 m. La même année, le matériel de mouture se compose de trois broyeurs à cylindre, de deux convertisseurs, d'un fendeur, d'une bluterie centrifuge et de sept bluteries hexagonales.

D'anciennes cartes postales attestent d'une minoterie à cinq niveaux. En 1936, la capacité maximum d'écrasement journalier s'élève à 30 q de blé. De source orale, le moulin Neuf aurait cessé de fonctionner vers 1939. Lors de sa réhabilitation en maison, le moulin est diminué d'un étage.

Il est devenu propriété privée, a été transformé et rénové en belle demeure mais sur 3 niveaux seulement , il a gardé l'architecture générale d'un moulin à marée mais la pierre a été enduite au Sud et la blancheur du bâtiment tranche maintenant harmonieusement sur les rives verdoyantes.

D'autres clichés sur le Moulin à marée du moulin Neuf :

Partagez :)

Contenu soumis à la licence CC-BY-SA. Source de base : Wikipedia soumis à évolution intéractive.
Proposer une modification ou un complément d'information ? suivez notre formulaire : (en cours)