Partagez :)

A marée haute, le temps de la débarque du poisson, les chalutiers viennent s’amarrer sur la cale de La Fenêtre à la belle saison. Les espèces nobles de poisson filent en vitesse dans les cuisines des restaurants pour votre plaisir. Toute l’année, en période de forts coefficients, à marée basse, les ostréiculteurs se rendent sur leurs parcs pour surveiller la pousse des huîtres. Les tracteurs vont et viennent sur le port avec des remorques où sont empilées les poches remplies d’huîtres.

Toute l’année, chaque matin les étals du marché aux huîtres se mettent en place pour la journée. Elles font le régal des gourmands qui les dégustent à même le quai face à la baie. Dans la matinée, les terrasses des restaurants se mettent en place pour le déjeuner. Les quais s’animent et les petites maisons de marins se réveillent dans les rues de derrière. Ancien quartier des marins, le port abrite encore aujourd’hui une population permanente. Il est loin le temps où on retrouvait tous les métiers liés à la pêche : fabrique de voile, de cirés, de filets, de calfats.

Témoins de cette époque, on trouve encore la cloche des marins à côté de l’ancienne criée qui abrite aujourd’hui à l’étage des expositions d’arts entre les mois de mai et octobre. La cloche rythmait la vie sur le port de la Houle en annonçant les mariages et les deuils, les naufrages et tous les évènements importants de la vie courante.



Le soir, une belle lumière inonde la mer et La cale de l’Epi, ouvrage d’art original qui délimite le port côté sud. Après avoir goûté la gastronomie locale, les promeneurs profitent des cales pour une dernière promenade. Quelques pêcheurs tentent leur chance.

C'est au port de la Houle, et dans ses typiques "rues de derrière" où les cancalaises fabriquaient  ou réparaient les filets de pêche, que l'on ressent encore  le bourg d'antan.

La marée y détruisait régulièrement les maisons des pêcheurs à l'architecture modeste et il fallut attendre 1838 pour que les habitants, mal protégés par une digue de fortune accordée par le Etats Généraux de Bretagne en 1773, construisent un  épi insubmersible sur 50 mètres "la cale de l'Epi", monument classé. Unique en France, l'Epi se termine en musoir et fut allongé en cale en 1886.

http://www.cancale-tourisme.fr/le-port-de-la-houle

Partagez :)

Contenu soumis à la licence CC-BY-SA. Source de base : Wikipedia soumis à évolution intéractive.
Proposer une modification ou un complément d'information ? suivez notre formulaire : (en cours)