Partagez :)

Vers 1650 existait, là où nous sommes une chapelle dédiée à la vierge Marie, si ancienne que personne n'en connaissait l'origine.
Elle n'était plus en très bon état. A cette époque le clergé catholique menait une lutte opiniatre contre le protestantisme.
En effet, un temple avait été élevé au bourg de Plouer, sous le patronage des seigneurs de la famille Gouyon la Moussaye. En 1664, soutenu par le roi Louis XIV, l'évèque de Saint-Maloréussit à en obtenir la destruction et le recteur de la paroisse l'abbé Pierre Thoreau, pour remercier le ciel, décida de faire reconstruire la chapelle.
A la Révolution, elle fut classée parmi les biens nationaux et mise en vente ; aucun acquéreur ne s'étant présenté, elle fur fermée et abandonnée. En 1816 deux paroissiens l'achetèrent et la donnèrent à l'église. elle demeura utilisée jusqu'en 1868 date à laquelle on jugeat nécessaire de la reconstruire à nouveau.
La chapelle mesure environ 100m2. Elle contient trois statues : celles de St Joseph, de Ste Germaine Cousin et du bienheureux Alain de la Roche. Les vitraux représentent la Vierge Marie, Ste Anne, St Augustin avec Ste Monique et St Joachim. Le panneau du fond montre la vierge secourant un navire en perdition.



Ce site de la Souhaitier a toujours été un lieu de rassemblement des familles de marins de la paroisse. La majorité des hommes de Plouër étaient embarqués sur les vaisseaux et frégates du Roi, sur les navires marchands et sur les goélettes de Terre-Neuve. avant les départs, les marins venaient implorer la protection de la Vierge. Lors de retours ils lui exprimaient leur reconnaissance.
Les fêtes du 31 Mai, cloture du mois de Marie, du 15 Aout, l'assomption et du 3ème dimanche d'octobre, le Rosaire, donnaient lieu à des processions. La grande Croix ouvrait la marche avec les membres du clergé, l'harmonie, les chorales, les bannières, la statue de la Vierge, les enfants de Marie en robe blanche et voile bleu, un doris porté par des hommes avec à son bord de tout jeunes enfants costumés, puis la foule des paroissiens et voisins.
La petite anse de la Souhaitier accueillait des bateaux arborant le grand pavois.
Aujourd'hui les fastes d'antan ont disparu, mais on continue à se réunir en cet endroit plusieurs fois par an. Il y a des centaines d'années que l'on prie la Vierge sur ce coin de terre des bords de Rance.

Cliquez pour voir quelques photos de la chapelle de la Souhaitier :

Partagez :)

Contenu soumis à la licence CC-BY-SA. Source de base : Wikipedia soumis à évolution intéractive.
Proposer une modification ou un complément d'information ? suivez notre formulaire : (en cours)