Partagez :)

A quelques kilomètres en amont du barrage de la Rance, sur la rive droite de cette dernière, se trouve le cimetière marin de Quelmer, dans une anse près de la pointe de La Passagère.

Autrefois, lieu de passage entre les deux rives, l'endroit est désormais un cimetière de bateaux où se côtoient à la fois anciens navires de pêche, navires à coque en acier, vedettes à passagers, à l'image de celle assurant auparavant les liaisons Dinard-Saint-Malo.

Parmi les anciens bateaux de pêche : l'Ondine, immatriculée "PL 192356", à la coque bleue et blanche ; le Philippe-Martine (SM 302680), ancien thonier des années 1960, qui, réaménagé, talonna près de la pointe de Cancaval en 1993 avant de venir s'échouer définitivement à la Passagère.

Certains de ces navires ont été agrémentés de dessins ou de graffiti, comme l'Ondine sur ses deux bords à l'avant, dont un buste de pêcheur portant un ciré flanqué sur tribord. L'ancien thonier présente pour sa part des tags sur sa passerelle et son flanc babord. Le côté tribord est enjolivé d'une silhouette de jeune femme, surmontée du nom "L'Endormi". Cette réalisation était l'oeuvre de Philippe Kalvez..

Un cimetière de bateaux est un lieu où l'on stocke ou où on laisse « mourir » les coques des navires.
Aujourd'hui, la réglementation environnementale et plus précisément la règlementation sur les déchets incite fortement à ce que soient dépollués puis recyclés ces navires civils ou militaires, qu'ils soient en bois, métaux ou plastique et composites ;
Certaines cales sèches où l'on découpe les carcasses pour recycler des métaux et extraire des matières dangereuses comme l'amiante ont aussi improprement pris le nom de cimetière de bateaux.

Partagez :)

Contenu soumis à la licence CC-BY-SA. Source de base : Wikipedia soumis à évolution intéractive.
Proposer une modification ou un complément d'information ? suivez notre formulaire : (en cours)