Emeraude Nature - Le Renard - Emeraude Nature
Partagez :)

Le Renard le huitième et dernier navire armé par le corsaire malouin Robert SurcoufLe Renard était un voilier du XIXe siècle, de type cotre à hunier. Il fut le huitième et dernier navire armé par le corsaire malouin Robert Surcouf. Lancé en 1812, il était commandé par le capitaine Leroux-Desrochettes. Le navire livra un dernier combat victorieux contre la goélette anglaise l’Alphea à la fin de l'année 1813. Cependant, au cours de cet affrontement, Leroux-Desrochettes perdit un bras et en mourut peu après.
Une réplique de ce bateau a été construite à Saint-Malo et lancée en 1991 sous le même nom Le Renard. Elle est actuellement en gestion chez la compagnie Etoile Marine Croisières de Saint Malo.

La réplique du Renard
Le Renard a fait l'objet d'une réplique exacte et de même nom, lancée le 18 mai 1991. L'association Cotre corsaire de la ville de Saint-Malo cherchait à faire revivre un « gréement traditionnel », comme la bisquine La Cancalaise réalisée à Cancale en 1987. Elle a choisit ce navire corsaire, qui serait le cotre corsaire malouin qui a participé au dernier combat naval le long des côtes françaises. En 1989, la quille est posée. La réplique a été construction dans le chantier naval du quai Vauban à Saint-Malo.

La réplique mesure trente mètres de long pour 464 m² de voiles maximum au portant, avec trinquette et grand-voile (8 voiles). La coque a nécessité 90 mètres cubes de chêne. Les espars sont en pin massif « Il a été construit à l'identique sur des plans d'origine », rappelle François Viguié, responsable de la communication de l'association. En revanche, la mâture et la voilure sont quelque peu réduites par rapport aux « surfaces extrêmes portées par les cotres corsaires, contrebandiers ou douaniers de l'époque ». Il possède 2 jeux de voiles, l'un en synthétique, l'autre en lin.

Depuis 1992, le bateau accueille régulièrement des touristes à bord. Il participa à Brest 92 et à diverses fêtes marines, dont le centenaire du vieux trois-mâts, le Duchesse Anne célébré à Dunkerque en 2001. Le port d'attache du bateau est Saint-Malo. En 2013, le bicentenaire du combat naval qui l'opposa à l’Alphéa sera fêté le 14 juillet 2013 au port de Diélette, commune de Flamanville (Manche), lors d'un rassemblement de vieux gréements.

Caractéristiques
déplacement : 44,5 tonnes (environ),
tirant d'air : 26 m
surface totale de voilure : 249 m² (dont grand-voile : 123 m²),
Armement : 10 caronades de 8 livres (en fonte d'aluminium sur la réplique) et 4 canons de 4. Les canons sont placés sur les derniers et premiers sabords de chaque côté.
Gréement : 1 mât + le mât de beaupré. 8 voiles dont : grand-voile, flèche (ou corne), hunier, perroquet volant, foc, fortune, clinFoc (foc en l'air), trinquette.

Découvrez quelques photos du cotre corsaire malouin :

Partagez :)

Contenu soumis à la licence CC-BY-SA. Source de base : Wikipedia soumis à évolution intéractive.
Proposer une modification ou un complément d'information ? suivez notre formulaire : (en cours)