Partagez :)

Selon la tradition, un humble sanctuaire dédié à Marie est construit vers l’an mil par les laboureurs et pêcheurs habitant les hameaux voisins de l’anse du Verger : Cancaven et Portz Pican. La chapelle primitive est le fruit de la dévotion de marins échappés d'un naufrage.

Depuis cette époque, « la chapelle de la mer » a été détruite mais, toujours et sans cesse, elle a été rebâtie sur les fondations des précédentes. La chapelle actuelle est en fait la quatrième ou cinquième chapelle du Verger. De style néo-gothique, elle est construite en 1868 sous la direction du chanoine Brune, architecte du séminaire de Rennes. Inaugurée en 1869, sa Vierge, entourée de vitraux dédiés à Saint Joseph et à Saint Jean l’Evangéliste, offre une particularité. En effet, contrairement à la position habituellement adoptée pour les autres statues, la Vierge du Verger porte son enfant Jésus sur le bras droit.

Lors de la mise en place des fondations, les ouvriers mettent au jour les traces de deux chapelles plus anciennes.
Au début du XXe siècle, au temps de l'âge d'or des terre-neuvas cancalais, de nombreux pèlerinages aboutissent à la chapelle Notre-Dame-du-Verger. Certains marins s'y rendent pieds nus en remerciement des vœux exaucés. Les plaques qui ornent l'intérieur de l'édifice prouvent que cette chapelle est le lieu d'une extrême dévotion envers la Vierge. Une grande partie des ex-voto, bateaux en bouteille, peintures ou maquettes ont malheureusement disparu.



Depuis la nuit des temps, Notre Dame du Verger fait l’objet d’une profonde vénération et d’une véritable dévotion de la part des Cancalaises et des Cancalais.  Certains même « font vœu » de s’y rendre à pied pour remercier Marie.
Très nombreux sont les fidèles qui n’hésitent pas à franchir les distances pour venir se recueillir ici ! Qu’ils viennent de Cancale, de Paris ou d’ailleurs, ils sont là, chaque jour, pour prier et remercier la Vierge qui les attend dans sa Chapelle !

Partagez :)