Emeraude Nature - Une allée couverte - Emeraude Nature
Partagez :)

Une allée couverte est un type particulier de dolmen. Les distinctions entre dolmen long, allée couverte et allée sépulcrale sont parfois difficiles du fait de la continuité d'évolution entre les trois formes standard.

L'allée couverte est un dolmen démesurément long dont la chambre sépulcrale a plus ou moins la même largeur que le couloir. Le tout est recouvert de plusieurs dalles horizontales (tables) qui reposent sur une série de montants latéraux (ou orthostats) inclus dans le tumulus ou qui en débordent vers l'intérieur.

En général, ces « allées couvertes » présentent une hauteur quasi-constante sur toute leur longueur, contrairement aux dolmens dits « à couloir » qui montrent un décrochage plus important entre le chevet (murette ou dalle verticale du fond) élevé et l'entrée du couloir plus basse. Bien sûr, ces différences sont plus ou moins marquées selon le dolmen, et l'appellation « Allée couverte » est donc parfois controversée.

Les allées couvertes les plus représentatives se trouvent en Bretagne, en Île-de-France et, en nombre beaucoup plus modeste, en Aquitaine. Elles sont en général plus récentes que les dolmens à couloir. Elles ont été, pour une grande majorité, construites au Néolithique final, et au Chalcolithique. Typiquement, dans le Nord-Ouest de la France et le Sud de la Belgique, ces constructions sont rattachées à la culture Seine-Oise-Marne.

Dans le département de l'Aude en Languedoc, certains très longs dolmens à couloir dépassant 15 mètres de longueur (dolmens du Morrel dos Fados et de Saint-Eugène) étaient autrefois dénommés « allées-couvertes ». Leurs descriptions architecturales ne correspondant pas exactement à la définition communément admise (le couloir est ici moins large que la chambre et en général le monument n'était recouvert que par une seule grande dalle), ils sont aujourd'hui appelés « dolmens à couloir large ».

Le terme allée sépulcrale a été employé dès le XIXe siècle pour désigner des fosses rectangulaires, délimitées par des pierres dressées et souvent non couvertes ou partiellement couvertes. On peut employer ce terme particulièrement lorsque l'allée se présente encavée, et dans tous les cas sa fonction funéraire est attestée. L'exemple typique d'allée sépulcrale est le monument mégalithique de la Cave aux Fées à Brueil-en-Vexin.

Visitez l'album photos des allées couvertes de la côte d'émeraude et du pays de rance :

Partagez :)