Partagez :)

Chapelle Saint-Antoine en Pleurtuit
Chapelle du XVI siècle dédiée à Saint-Antoine aux cochons (250-356)

La première mention de la chapelle est faite dans un aveu du 8 mai 1540 au futur roi Henri II, alors Dauphin de France et duc de Bretagne.
La succession ininterrompue des chapelains et vicaires remonte seulement à Martin Dolos (1670-1878) et la cloche est millésimée 1783.
Contrairement à une conviction bien établie, cette chapelle n’est pas dédiée à saint Antoine de Padoue mais à saint Antoine au Cochon, né en 250 environ, au sud de Memphis et mort à Alexandrie en 356. C’est le saint-Antoine des tentations, à la vie débordante d’activité et dont l’influence a été immense. Son rayonnement perdure, notablement exalté au XIe siècle quand ses reliques sont ramenées de Constantinople en pleine épidémie du "mal des ardents".



Vers 1850, la chapelle perd son titulaire. Ayant beaucoup souffert dans la bataille de Pleurtuit (1944), elle est rénovée à partir de 1954.
L’architecte a maintenu l’emprise au sol, mais a réduit la hauteur des murs latéraux. Pour compenser, de petites flèches de pierre ont été édifiées au-dessus de chaque fenêtre et du clocheton.

Partagez :)