Partagez :)

La première mention de ce sanctuaire remonte à 1271. Il est probable que cette chapelle ait été fondée par les moines de Saint-Jacut. Sainte Brigitte, sollicitée lors des couches, fait l'objet d'un culte fervent. Nommée initialement Brigid, cette sainte irlandaise, ancienne esclave, fonde au VIe siècle le premier et presque unique monastère de femmes dans son pays.

Au XVIIIe siècle, la chapelle tombe en ruine. Elle est réédifiée, mais écourtée. Elle est, de nouveau, diminuée en 1896.
En 1909, une plaque à la mémoire d'Armand de Chateaubriand, courrier des princes, fusillé en 1809, est bénie et apposée dans la chapelle. Les statues de bois peint, vendues par un prêtre, ont disparu.



La chapelle Sainte Brigitte est un édifice de plan rectangulaire à vaisseau unique, couvert en charpente. Murs nord et sud épaulés de contreforts. Mur-pignon occidental à clocher ajouré, appareillé en granite en pierre de taille et percé d'une porte en arc brisé et d'un oculus circulaire. Fenêtre axiale en arc brisé au chevet plat. Mur sud percé d'une fenêtre en arc brisé. De nombreuses reprises de maçonnerie sont visibles extérieurement.

Partagez :)