Partagez :)

La Mettrie aux Louëts est une malouinière du 1er quart du 18e siècle (la chapelle est datée 1725), qui possède encore un rare ensemble d´éléments, intérieurs et extérieurs, caractéristique de la demeure noble.

L´entrée se fait par une grille monumentale entourée de deux sauts de loup en quart de cercle reliant la grille d´un côté à la chapelle, de l´autre au « colombier » ; des communs à arcades encadrent la cour d´honneur. Devant l´entrée, une fausse avenue accentue l´axe de la composition.

La façade arrière donne sur une terrasse surélevée puis des jardins à la française avec bassin, tapis vert, miroir d'eau encadré de folies d'angle.

L´intérieur a conservé son escalier à balustres de bois, des lambris d´un dessin très strict, des parquets à larges lames et quelques alcôves.

Philippe Bonnet, à l'occasion de la Commisssion régionale du patrimoine historique, archéologique et ethnographique du 28/01/1993. L'ensemble de la Mettrie-aux-Louëts dont la chapelle est datée de 1725, réunit tous les éléments de la demeure noble : grille, saut-de-loup, chapelle, colombier, communs à arcades encadrant la cour d'honneur et jardin avec miroir d'eau. Devant l'entrée, une fausse avenue accentue l'axe de la composition.



Le saut-de-loup en demi-lune correspond à l'esthétique nouvelle de la maison des champs : il ferme l'accès, de façon surtout symbolique, en laissant dégagé l'aspect de l'architecture.

Sur la façade, la travée axiale est détachée de ses voisines et contribue à recréer l'idée d'un avant-corps central. L'intérieur a conservé son escalier à balustres de bois, des lambris d'un dessin très strict, des parquets à larges lames et quelques alcôves.

Partagez :)

Contenu soumis à la licence CC-BY-SA. Source de base : Wikipedia soumis à évolution intéractive.
Proposer une modification ou un complément d'information ? suivez notre formulaire : (en cours)